Comment utiliser les points cousus à la main

Les différents points droits cousus à la main

La plupart des coutures se font à la machine, mais on coud à la main avec un fil simple un certains types d’ourlet, les coutures d’assemblage, de soutien ou de fronces avec un point de bâti avant de les piquer à la machine.

Vous pouvez soit assembler les pièces à coudre avec des épingles, soit les bâtir ensemble, on utilise également le terme faufiler.

Point devant ou point de bâti

Pour bâtir une couture, utilisez un fil à bâtir qui est souple et léger, il est vendu généralement sur une bobine en carton.
Adaptez le fil et l’aiguille à votre tissu, une aiguille fine et un fil fin pour un tissu fin, une grosse aiguille et un fil épais pour un tissu épais.
Le point de bâti sert aussi à marquer des emplacements de ligne de coutures (bâti tailleur), de pinces ou de poches par exemple.

Pour bâtir utilisez le point devant, faites un nœud à l’extrémité de votre fil simple, assembler le tissu endroit contre endroit, piquer l’aiguille et la ressortir quelques millimètres plus loin 0,5 cm ou plus et piquer de nouveaux à 0,5 cm voir shéma ci-dessous. Pour exécuter des petits points utiliser une aiguille courte et pour les points plus longs une aiguille longue.

Point devant ou point de bâti

Couture main point devant

Fil simple                              Fil double
Fil simple fil double

On utilise un fil double pour coudre les fermetures telles que boutons, agrafes, bouton pressions, si vous utilisez du cordonnet qui est un fil polyester très résistant utilisez le en fil simple pour coudre des boutons, boutonnières, tissus épais comme le cuir les toiles,  pour faire des surpiqures, on l’utilise également pour les coutures machine.

Le fil cordonnet 100 % polyester est épais et très résistant, imputrescible, il est idéal pour coudre des surpiqûres, des boutonnières mais aussi pour la couture des toiles de tentes et bâches.

NB: Evitez de piquer à la machine sur la couture bâti, car cette dernière sera défaite lorsque la couture machine sera terminée.

Si vous ne voulez pas bâtir les deux pièces vous pouvez les assembler avec des épingles que vous placerez en perpendiculaire.

Epingle pour assembler les tissus

NB: Utiliser des grosses épingles pour les tissus très épais, et fines pour les tissus fins, utilisez des épingles à tête de verre coloré de préférence elles sont plus visibles. Eviter également de coudre sur les épingles, il faut les retirer au fur et à mesure pour ne pas que l’aiguille dérape sur l’épingle ou casse l’épingle.

Pour les cuirs et les cuirs synthétiques n’utilisez pas d’épingles qui laissent des traces de trous, mais scotchez les pièces et reporter les contours au bic ou au crayon tendre HB.

 

Le point arrière

La couture du point arrière se fait sur l’endroit du tissu, c’est un point plus solide que le point devant, sur l’endroit du tissu il ressemble au point devant et sur l’arrière ces fils sont entrecroisés, on l’utilise également en broderie.

Faire un double noeud avec un fil simple:

-sur l’endroit du tissu piquer l’aiguille et la ressortir 0,5 cm plus loin shéma 1 et shéma 2

-repiquer en arrière à la base du point et ressortir l’aiguille 1 cm plus loin shéma 3 et shéma 4

Le résultat sur l’endroit du tissu shéma 6a, si vous désirez des points plus espacés comme sur le shéma 6b lorsque vous repiquez l’aiguille en arrière ne repiquez pas à la base du point mais un peu en avant, le point sera moins solide.

Couture main point arrière

Le résultat sur l’endroit du tissu shéma 6a, si vous désirez des points plus espacés comme sur le shéma 6b lorsque vous repiquez l’aiguille en arrière ne repiquez pas à la base du point mais un peu en avant, le point sera moins solide.

Couture main point arrière2

Le point glissé ou point coulé

On l’utilise pour fixer des doublures, ou assembler deux bords de tissu, comme le point s’exécute sur l’endroit on s’en sert aussi pour refermer des petites coutures.

Pour cet exemple faire un pli de 2 cm pour l’ourlet du vêtement et 1 cm pour l’ourlet de la doublure shéma ci-dessous.

Couture main point glissé ou coulé.jpg

shéma 1- poser vêtement et doublure envers contre envers , faire un nœud avec un fil simple, piquer l’aiguille dans l’ourlet du vêtement et la ressortir  2 mm plus loin  – NE PAS piquer l’aiguille sur l’endroit du vêtement – cette couture ne se voit pas sur l’endroit

shéma 2 -ensuite piquer l’aiguille dans le bord de la pliure de la doublure et la ressortir 2 mm plus loin,  recommencer le point comme expliqué au shéma 1

Couture main point glissé ou coulé shéma 1et 2

Couture main point glissé ou coulé shéma 3

 

Voici le résultat final. Si vous  désirez  des points moins visibles il suffit de piquer l’aiguille dans l’ourlet du vêtement non au-dessus de la doublure comme expliqué au shéma 1 mais juste un peu en dessous du pli de la bordure de la doublure de cette façon la couture est caché par la doublure.

 

Couture main point glissé ou coulé6

Pour assembler deux pièces à plat, faire un pli pour un des tissus (sur l’illustration le tissu du bas), poser les tissus l’un sur l’autre et coudre comme expliqué au shéma 1 et 2

 

Le point de chausson ou point croisé

Il sert à assembler deux tissus, deux bords plats de tissu, de la vlieseline non thermocollante sur une pièce de tissu, pour faire des ourlets sur les tissus épais, fins, des tissus en feutrine, lainage ou élastiques, il est également employé en broderie. C’est un point qu’il ne faut pas utiliser sur les zones où il y a beaucoup de frottements car ce point n’est pas très solide.

Sur l’envers du tissu pour cet exemple faire un ourlet, plier  1 cm repasser au fer ensuite plier 2 cm et repasser de nouveau au fer. Il n’est pas utile de faire le pli de 1 cm si on surfile le bord de l’ourlet.

Couture main de chausson1

Couture main point de chausson shéma 1-3

Pour réaliser le point chausson débuter la couture du côté gauche . Sur l’envers du tissu piquer l’aiguille sous l’ourlet pour la ressortir à l’avant shéma 1. shéma 2   faire une diagonale vers le haut et piquer l’aiguille vers la gauche au dessus de l’ourlet en prenant deux fils de tissu (le point ne se voit pas sur l’endroit, prendre deux fils signifie soulever deux fils du tissu avec l’aiguille), ressortir l’aiguille 2 mm plus loin shéma 3.

Couture main point de chausson shéma 4-6

Faire de nouveau une diagonale vers le bas piquer dans l’ourlet vers la gauche shéma 4 et ressortir l’aiguille 2 mm plus loin shéma 5, recommencer comme au shéma 2

Couture main point de chausson résultat final

Voici le résultat final shéma 7, on peut thermocoller de la vlieseline ou la coudre shéma 8 en posant vlieseliene et envers du tissu l’un sur l’autre (vlieseline c’est un entoilage qui rigidifie le tissu il y en a de différentes épaisseurs selon le tissu à entoiler)

Le point invisible

Il est employé pour refermer deux ouvertures de manière invisible, on coud sur l’endroit du tissu. Par exemple pour un coussin, coudre des deux côtés de la base du coussin en laissant une ouverture, repasser cette ouverture au fer pour avoir une couture net, retourner le coussin sur l’endroit voir . Faire une nœud avec le fil et piquer au début de l’ouverture sur l’envers du tissu pour ressortir l’aiguille sur l’endroit voir shéma ci-dessous.

Couture main point invisible coussin

Shéma 1 sur l’endroit du coussin piquer  l’aiguille à la base de l’ouverture dans le pli de l’ouverture et ressortir 0,5 mm plus loin, ensuite piquer en haut juste en face du point que vous venez d’éxécuter shéma 2

Couture main point invisible shéma 1 et 2

On surfile généralement à la machine c’est plus rapide, on peut également surfiler à la main avec le point de surjet et le point de feston ce sont aussi des points décoratifs. Pour surfiler à la machine voir article Comment utiliser le point zigzag à la machine

Le point de surjet

Il est utilisé pour les tissus très fins, comme la mousseline et l’organza, si vous êtes gauchère coudre le point de gauche à droite.

Piquer l’aiguille d’arrière à l’avant du tissu, vous devez obtenir un point en biais, faire des points réguliers de même distance, sur l’exemple ci-dessous l’aiguille est piquée tous les 0,5 centimètre.

Surfiler à la main au point de surjet

Le point de feston

Il est plus solide que le point de surjet, il est employé pour les tissus qui s’effilochent beaucoup, ou comme point décoratif et d’assemblage sur les tissus en feutre ou les couvertures polaires, c’est également un point de broderie.

Surfiler à la main au point de feston

Le point oblique

Il sert à  maintenir deux épaisseurs de tissu ensemble pour leur éviter de se décaler. Exécuter des points plus serrés pour  les  deux partis de cols, la doublures et le vêtement et avec des points plus grands pour l’ouatine et le tissu, coudre avec un fils simple.

Couture main le point oblique

Bonne couture à toutes et à tous et si vous avez des questions postez-les en commentaires.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

5 réflexions sur “Comment utiliser les points cousus à la main

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s